Architecture

Une région de design et d'audace architecturale

Entre villages typiques tournés vers l'avenir et centres urbains qui conjuguent passé, présent et futur, la destination Sud de France a choisi d'être résolument moderne.

Depuis plusieurs décennies, des architectes de renom ont apposé leur griffe sur les grandes villes. L’architecte catalan Ricardo Bofill a remodelé le quartier d’Antigone à Montpellier pour lui apporter une touche néo-classique et Claude Vasconi a couvert le Palais des Congrès de plaques de granit rose. Le styliste Christian Lacroix a donné des airs de gentils monstres aux rames d’une des lignes de tramway de la capitale régionale.

A Nîmes, Norman Foster a habillé de verre et de fer le Carré d’Art. Philippe Starck a, lui, mis en scène les armoiries de la ville (le palmier et le crocodile) dans un audacieux mobilier urbain. Dans la cité romaine, Nemausus, les immeubles signés Jean Nouvel ont des allures de paquebots et plus récemment, à Montpellier, le nouvel Hôtel de Ville ou RBC le showroom du temple du design contemporain, c’est lui. Le nouveau centre culturel L’Archipel à Perpignan, c’est toujours lui ! A Montpellier, c’est la célèbre architecte Zaha Hadid qui signe le nouveau bâtiment abritant les archives départementales, Pierre Vives. Massimiliano Fukas, a lui réalisé le lycée hôtelier Georges Frêche.

En Lozère, Jean-Michel Wilmotte a “sévi” au centre thermal de La Chaldette. Rudy Ricciotti et sa passerelle des Anges, à Saint-Guilhem-le-Désert, Anne Gaubert et François Moget qui ont conçu le musée de Sérignan autour des sculptures de Daniel Buren, ou encore de Michel Macary, appelé à laisser son empreinte dans le cadre du développement vers le sud de Montpellier... ici, les grandes signatures de l’architecture contemporaine nous en mettent plein les yeux !

Des projets toujours aussi décoiffants

Et ce n’est pas fini, car les projets d’envergure et structurants sont encore nombreux ! A Narbonne, le célèbre Norman Foster vient de signer l’architecture du futur musée régional de la Narbonne Antique, qui ouvrira d’ici deux ans. A Montpellier, la capitale régionale s’est lancée dans une ambitieuse politique de conception de douze « Folies » architecturales du XXIème siècle, en écho à ces petites « folies » que furent aux XVIIIème et XIXèm siècles les château et domaines des riches montpelliérains. Après la tour de 11 étages de Farshid Moussavi à Port Marianne, c’est « l’Arbre blanc » du japonais Sou Fujimoto qui vient d’être désigné lauréat pour la Folie Richter de 17 étages. Ces deux premiers ensembles architecturaux sont prévus pour 2016-2017.

Des architectes et des festivals

En juin chaque année, c'est le retour du Festival des Architectures Vives : les cours des hôtels particuliers de Montpellier seront mises en scène et en lumière par le travail d’une jeune génération d’architectes, paysagistes et urbanistes. Pour sa 9e édition, le FAV sera également à La Grande-Motte qui, en 2010, a reçu le label “Patrimoine du XXe siècle” du ministère de la Culture et de la Communication. A ce titre, La Grande-Motte devient un lieu d’accueil en totale adéquation avec le festival dont l’objectif premier est de faire découvrir le patrimoine architectural de la région.

Mais la destination Sud de France, c’est aussi une région avec une culture du design qui s’affirme désormais un peu partout. Des boutiques spécialisées dans les coeurs ou en périphérie de villes, des show-rooms, des restaurants, des hôtels, des chambres d’hôtes, sur des plages privées… en font une destination privilégiée pour les amateurs de design.