GRANDS ESPACES NATURELS

La nature en majesté.

Ici, la nature s’est surpassée. Elle a creusé des canyons, modelé des chaos de pierres, sculpté des falaises, dessiné les courbes des plages. Elle a donné à la destination Sud de France des sites exceptionnels grandioses.

Le Mont Lozère, dont le département tient son nom, est tout en rondeur, parcouru de cours d’eau, peuplé de cervidés, de vautours. Un espace authentique comme les Gorges du Tarn et de la Jonte, joyau naturel et spectaculaire. Les Gorges du Tarn sont un ensemble de détroits, de corniches, de cirques hébergeant une faune préservée. Tout près, les Gorges de la Jonte offrent des falaises vertigineuses, des corniches aux formes étranges, des versants escarpés recouverts de végétation méditerranéenne. 

A la limite de ce département avec le Gard voisin, se dresse le Mont Aigoual. D’une stature imposante, battu par les éléments climatiques, il abrite le dernier observatoire météorologique de montagne en France.

Tout près, le Cirque de Navacelles, un canyon imposant, creusé par la Vis, ressurgit en cascade prés du village. Au centre du méandre abandonné se dresse un ilot rocheux en forme de pyramide. Plus au sud, s’étend la Camargue, terre baignée de soleil, avec ses chevaux blancs, ses taureaux noirs et ses flamants roses regroupés dans les étangs. Ici, la lumière crée le décor.

L’Hérault aussi a ses sentinelles. Le Massif du Caroux, au nord de Béziers, est une imposante masse entaillée de gorges au fond desquelles miroite l’eau limpide des retenues naturelles. Plus près de Montpellier, le Pic Saint Loup dresse sa crête acérée et domine les garrigues. A son sommet, le panorama est époustouflant, la vue conduit jusqu’à la mer.

Plus torturées, impressionnantes avec leurs pentes vertigineuses, leurs parois déchiquetées, leurs défilés étroits, les Gorges de l’Hérault sont un écrin où niche le beau village médiéval de Saint Guilhem le Désert. En 1969, ce département s’est enrichi d’une retenue d’eau immense : le lac du Salagou. Un lieu magique. Le rouge-ocre de la terre contraste avec le bleu profond de l’eau, les versants viennent plonger dans le lac.

Il faut aller vers le sud pour découvrir deux bijoux de la Côte Vermeille : la baie de Paulilles avec ses  plages de sable fin séparées de promontoires rocheux, et les terrasses de Banyuls, paysage de vignes plantées sur des terrains pentus aménagés. Ce sont deux sites majeurs des Pyrénées-Orientales tout comme les Orgues d’Ille-sur-Têt, fabuleux amphithéâtre où s’élèvent d’étranges cheminées de fée. En toile de fond, le majestueux Mont Canigou dont les Catalans sont si fiers et qui, de son sommet établit un lien entre mer et montagnes.

Réservez votre séjour