Lac du Salagou

Un décor de terre rouge digne de l'Arizona.

Créé en 1969 dans le lit d’une ancienne rivière, le Salagou règne sur ce pays d’ocres - les ruffes - qui cernent de rouge l’eau, partout présente.

Salagou, son lac artificiel et sa vallée éponyme. Le barrage en enrochements de basalte construit sur la petite rivière du Salagou a englouti des hameaux. Au pays on raconte même que par grand vent, on entend sonner la cloche de l’église engloutie… Mais 40 ans après la mise en eau du site, il règne ici un petit air de paradis.

Le “Grand Rouge” comme on l’appelle, créé en 1969 par les pouvoirs publics pour irriguer la vallée et permettre la reconversion du vignoble en vergers, a trouvé son public ! Dans cette vallée aux ocres (les ruffes, une argile rouge riche en oxyde de fer) évoquant les étendues désertiques d’Arizona ou d’Afrique, ils sont de plus en plus nombreux à venir goûter les joies de ce splendide plan d’eau. Véritable mer intérieure avec ses 125 millions de mètres cubes d’eau, le Salagou s’étale sur 7,5 km de long dans un paysage cerné d’étranges collines, qui sont autant d’anciens volcans. Les peupliers, les frênes et les saules surplombent avec indolence les rosellières, sous le regard curieux du grèbe huppé. 

En quarante ans, ce site lunaire et aride, est devenu la destination privilégiée des amoureux de nature et de baignade. Aux heures chaudes, ils viennent chercher ici la fraîcheur (l’été, la température de l’eau atteint les 28°). Sur le plan d’eau quotidiennement baigné par deux vents dominants, la Tramontane et le Marin, on pratique assidûment la voile et tous les sports de glisse (les moteurs sont interdits). Ce spot très prisé des funboarders, est aussi le royaume du catamaran, de l’optimist, du pédalo et du canoë-kayak ! Les plaisanciers afférés sur le plan d’eau croisent la communauté des pêcheurs... venus de toute l’Europe ! Car le Salagou est un haut lieu de pêche, les espèces introduites par l’homme au moment de la mise en eau du site s’étant formidablement adaptées : carpes, sandres, brochets, perches et quantité d’autres “belles pièces” évoluent aujourd’hui dans ces eaux.

Juste à côté, on se promène… à pied ou à VTT, les particularités géologiques de la vallée faisant de ce sport l’activité terrestre de prédilection : 8 circuits balisés à 4 niveaux de difficulté permettent de découvrir les abords immédiats du lac. Randonnées à cheval ou pédestres sont une autre manière d’aborder les terres rouges peuplées par une faune et une flore très particulière. Au-delà, des hameaux, des chapelles, des capitelles, et toujours, de splendides paysages. Tandis que se dessinent plus loin les pitons de calcaire gris du cirque de Mourèze, tout autour, les villages authentiques de Clermont-l’Hérault, Liausson, Octon, Salasc, Celles et le Puech invitent à la découverte du Haut Pays d’Oc.

Site en démarche vers le Label Grand Site de France

Office de Tourisme Lodevois et Larzac
Tél : 33 (0)4 67 44 51 52
Site web