Mont Aigoual

La cime des Cévennes

Situé à seulement 70 km de la mer, le massif du mont Aigoual, cœur des Cévennes, est à la fois une barrière géographique et le symbole fort de la région cévenole.

Haut lieu de l’histoire des camisards et maquisards, le mont Aigoual, le “toit des Cévennes” qui se répartit sur le nord de l’Hérault, le Gard et la Lozère, culmine à 1567 m d’altitude. Là-haut, le panorama sur la chaîne des Cévennes est spectaculaire : par temps clair, le regard embrasse la mer Méditerranée, la barre massive du mont Lozère au nord, les monts du Cantal, la chaîne des Pyrénées à l’ouest et le mont Ventoux à l’est et parfois même un peu de la chaîne des Alpes. Boussole des nuages, l’Aigoual connaît un climat rude puisque les vents y soufflent parfois jusqu’à 250 km/h et que la pluie, le brouillard et la neige sont des éléments qui s’invitent régulièrement à son sommet. Et c’est d’ailleurs plutôt en hiver et au printemps qu’on bénéficie du plus beau panorama depuis ce massif forestier, la brume ayant tendance, en juillet et août, à obstruer la vue, sauf à être au sommet pour le lever du soleil.

Sur ce sommet fut d’ailleurs implanté en 1894 l’observatoire météorologique du mont Aigoual, sur le modèle original d’un château fort, pour résister aux assauts du climat et observer celui-ci, afin d’enregistrer la vitesse et direction des vents qui amènent les “pluies cévenoles”, ces fameuses précipitations torrentielles qui peuvent s’abattre sur le Gard et l’Hérault. Aujourd’hui, c’est le dernier observatoire français de montagne encore habité. Toute l’année des météorologistes se relayent pour prendre la température du temps qu’il fait. La station est ouverte au public depuis 1985 : 500 m2 d’exposition font vivre le lieu et connaître la climatologie particulière de l’Aigoual et les activités de Météo France.

Observatoire météorologique du mont Aigoual
Tél. 33 (0)4 67 82 60 01
www.aigoual.asso.fr

Séjours