LA QUILLANE

Une station familiale qui veut le rester

A d’altitude, face au pic du Cambre-d'Aze, sur la commune de la Llagone, à un battement d’aile du Mont-Louis et de son four solaire, la station La Quillane est la plus petite des stations catalanes.

Implantée au col de La Quillane, dans le périmètre de l’Espace Nordique du Capcir, ses quatre pistes, trois vertes et une bleue, sont idéales pour découvrir et s’initier au ski alpin loin des foules des grandes stations pyrénéennes, dans une ambiance chaleureuse ! Les deux fils neige de l'Espace enfants sont gérés par l’école de Ski EFS qui pro­digue des cours de ski alpin, de ski de fond, de snowboard en leçons particulières et en cours collectifs, pour les débutants, petits et grands. Cette station familiale fait tout pour se faire remarquer en éclairant les pistes le soir jusqu’à 20 heures à l’aide de 34 projecteurs, en garantis­sant des pistes enneigées avec pas moins de 11 canons à neige ou encore en proposant des ani­mations dans son snowpark où débutants et confirmés peuvent s’initier en toute sécurité au free-style, sur des rampes de lancement sécurisées avec un airbag de réception !

Escapades villageoises

Si cette station de sport d’hiver est plutôt récente, sa commune d’accueil ne date pas d’hier ! Depuis le XIe siècle, La Llagone est un axe de communication entre le Haut Conflent et le Capcir via le col de La Quillane. Festonné de forêts, cet ancien village fortifié s’agglutine autour de son église paroissiale, l’église Saint-Vincent, construite au XIIe siècle. Récemment inscrite au titre des monuments historiques, elle a conservé un remarquable mobilier liturgique médiéval de 15 objets dont un Majestat (Christ en Majesté) en bois peint du XIIe siècle. Un peu plus au nord, le lac de Matemale, site de plongée sous glace, resplendit dans son écrin de verdure, à 1.600 mètres d'al­titude, au sein de la forêt Royale de la Matte aux pins sylvestres séculaires, habitée de biches et de cerfs. Le village du même nom, tra­versé par l’Aude, qui ne compte pas plus de 300 habitants à l’année, a conservé tout son charme montagnard.

L’art et la guerre

Situation stratégique au carrefour des territoires du Conflent, du Capcir et de la Cerdagne. Mont-Louis est la ville fortifiée la plus haute de France. Conçue par Vauban en 1679 afin de défendre la nouvelle frontière avec l’Espagne, le Capcir étant devenu français en même temps que le Roussillon, le Conflent et 33 villages de Cerdagne. Cette place forte fait partie du réseau des sites majeurs de Vauban inscrite sur la liste du Patrimoine mondial de l'Humanité (2008) qui rassemble douze fortifications du célèbre ingénieur militaire. Le sentier qui chemine au pied des remparts offre une vue d’ensemble et permet d’apprécier les bastions en demi-lune qui protègent les courtines, les échauguettes et les fossés. En 1936, les réfugiés républicains de la guerre d’Espagne s’entasseront dans l'enceinte de la citadelle qui domine la place forte. Aujourd’hui Centre National d'Entraînement Commando, la citadelle s’ouvre pour la visite de son puits des Forçats, ouvrage en bois du XVIIIe siècle, qui alimentait la ville en eau. Mont-Louis abrite aussi le premier four solaire à double concentration construit en 1949, utilisé pour la recherche scientifique et exploité, dans le cadre de productions industrielles et artisanales telle que la cuisson de céramiques d'art. http://mont-louis.net

Altitude: 1.700 m
Domaine : Ski alpin, pistes : 3 vertes et 1 bleue.
1 jardin d’enfants. 2 fils neige. 2 téléskis.
11 canons à neige.

Infos pratiques La Quillane :
Tél : 33 (0)4 68 04 22 25
www.laquillane.fr