LES BOUVIERS-GRANDRIEU

Pour sportifs et amoureux de la nature

Située sur la commune de Saint­-Denis-en-Margeride, la station Les Bouviers-Grandrieu est renommée pour son espace nordique qui propose, au cœur des forêts de hêtres et d’épicéas, une trentaine de kilomètres de pistes classiques et de skating de différents niveaux à une altitude moyenne de 1.400 m.

En Lozère, au nord de Mende, entre l’Aubrac et l’Allier, à 1.400 m d’altitude, la Margeride offre d’immenses étendues de pâturages, de landes à genêts et bruyères, ponctuées, ça et là, de gros rochers ronds, interrompues de forêts de pins et de hêtres, traversées de ruisseaux tumultueux. Une sorte de bout du monde où la terre et le ciel semblent unis dans un dialogue éternel. Un espace idéal pour savourer en famille la beauté d’une nature préservée tout en pratiquant ski de fond ou randonnée en raquettes.

Deux pistes de raquettes empruntant le sentier d’interprétation nature (7 ou 11 km) vous emmèneront peut-être sur les traces de la bête du Gévaudan, aux abords de la réserve de bisons d’Europe ou dans les pas des pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle… avant de regagner le village de chalets. Un espace est réservé aux enfants pour la pratique ludique des sports de glisse.

Les bisons de la réserve de Sainte-Eulalie

Le bison d’Europe est plus élancé que le bison américain, il n’en demeure pas moins le plus gros mammifère terrestre européen. Affichant une tonne sur la balance et mesurant 2 mètres au garrot, le « bison bonasus », rescapé de la Préhistoire, ne se trouvait plus à l'état naturel qu’en Pologne et dans le Caucase, à la fin du XVIIIe siècle. Face à la disparition dramatique de leurs effectifs, un zoologiste polonais, Yan Sztolcman, poussa un cri d’alarme lors du « Congrès international pour la protection de la nature » en 1923. Son projet de sauvegarde des bisons dans la forêt de Bialowieza fut adopté. Il était temps ! Seuls treize bisons constituent le socle génétique de tous les bisons européens actuels. La Margeride fut choisie dans le cadre d’une volonté de diversifier, par sécurité, les pôles de reproduction. Elle faisait partie jadis du territoire de répartition du bison d’Europe et possédait donc des critères garants de succès. Et cet animal forestier qui se nourrit d'herbe, mais aussi de branchages, de feuilles, d'écorces, s’est bien acclimaté sur le plateau occidental de la Margeride où un premier lot de six mâles et trois femelles, ont posé les sabots en 1991. L’espace muséographique de la Réserve de Sainte-Eulalie procure des informations, via différents supports, sur les origines et le mode de vie du bison d’Europe, tandis qu’une grotte préhistorique reconstituée relate son histoire. Les parcs de vision, sur un parcours d'un kilomètre, permettent de rencontrer, à pied, quelques bisons d'Europe et d'Amérique. Mais la visite d’une heure s’effectue sur près de 200 hectares de prairie et de forêt. Et c’est dans une ambiance magique, le traîneau glissant sur la neige, dans les superbes paysages de la Margeride, que se déguste le mieux le plaisir d’observer les troupeaux augmentés de quelques bébés bisons nés au printemps 2012. Trop craquants !

Réserve de bisons d'Europe, 48120 Sainte-Eulalie en Margeride. www.bisoneurope.com Tél. : 33 (0)4 66 31 40 40

Domaine :
Ski de fond, pistes vert, (3 km et 4 km), bleu (6 km), rouge (8,7 km), noire (10 km).
La station regroupe quatre types d’hébergements individuels ou en groupe, gîtes d’étapes, appartements, chalets…

Altitude : 1418/1485 mètres
Infos station : Tél : 33 (0)4 66 47 41 54 - 33 (0)4 66 47 31 13.
www.lesbouviers.com

bouviers@france48.com

Séjours