LE MAS-DE-LA-BARQUE

L’ivresse des grands espaces

Symbole du département auquel il a donné son nom le Massif du Mont Lozère, point culminant des Cévennes au Pic de Finiels, étend son long plateau de landes et de pelouses avec, pour seul élément de verticalité, les blocs en chaos à l’équilibre parfois précaire et spectaculaire.

Ces sommets arrondis par l’érosion forment une succession de doux vallonnements qui hormis sur son versant est qui plonge de plus de 1.000 m de dénivelé sur Génolhac et la faille de Villefort descendent en pentes douces et boisées. La diversité de ses paysages, de sa faune et de sa flore vaut à ce massif granitique d’être inséré dans le périmètre du Parc National des Cévennes. L’hiver, le Mont Lozère revêt un aspect magique, lorsque cascades et rivières murmurent à fleur de neige et que les arbres semblent se craqueler sous le givre. A l’extrémité est du Massif du Mont Lozère, au pied du Pic Cassini (1.680 mètres), le Mas-de-la-Barque, station de pleine nature - 1420 m d’altitude - est entièrement dédié en hiver, aux activités nordiques. Sur place, le point info du Parc National des Cévennes et le village de gîtes, construit dans une architecture respectueuse de la tradition cévenole, murs de granit et toits de lauzes, signent une harmonie parfaite avec la nature. Les 28 kilomètres de pistes de ski nordique tracées en alternatifs et de skating démarrent du Mas-­de-la-Barque pour s’enfoncer parmi les sapins et autres résineux dans la forêt domaniale du Mont Lozère.

Vue sur les cimes

Les amateurs de grands espaces trouveront ici le vrai goût de l’aventure. Deux itinéraires balisés sont proposés : l’un, plus court, reste en forêt quand l’autre s’échappe par la crête de Tête de Bœuf, le col et le rocher de l’Aigle jusqu’au Pic Cassini. A la beauté du paysage environnant s’ajoute les jours de beaux temps, la vue sur le Mont Blanc, le Mont Ventoux, le Mont Canigou, la Méditerranée, le Massif du Tanargue, le Sancy
Les plus téméraires poursuivront leur périple vers les sources du Tarn en traversant de superbes hameaux et fermes construites à flanc de montagne en grosses pierres taillées de granit, Mas Camargues, l’Hôpital, Bellecoste… Il est aussi possible de rejoindre la station Le Bleymard Mont Lozère. Des expéditions à tenter par beau temps, avec boussole, carte et le sens de l’orientation ou en séjour raquettes accompagné. La pratique du chien de traîneau se décline en multiples propositions, baptême mais aussi initiation à la conduite, randonnée de conduite d’attelage sur la demi-journée ou sur la journée ou, pour les plus sportifs, raid sur plusieurs jours encadrés par un professionnel.

Art et histoire

La Maison du Parc National des Cévennes à Génolhac met à la disposition du public toutes les informations et documents sur la mémoire des Cévennes. Celle de la guerre des Camisards dont les Cévennes furent le siège, opposant protestants et soldats du roi. Le village de Vialas, à quelques kilomètres, en reste un des gardiens avec son temple construit en 1612 et la grotte des camisards de Tourières. Plus ludique, le vallon du Villaret associe découvertes, jeux et art dans un vallon de verdure. Impossible de priver les enfants de ce plaisir-là !

Domaine : Pistes ski de fond : vert, 2,3 km, bleu, 6,2 km, rouge, 8,7 et 10,2 km.
Ski de randonnée, itinéraire balisé du pont du Tarn, 14 km.
Piste raquettes : verte (0,8 km), bleue (3 km), rouge (6,5 km).
Stade de luge de 10.000m2 accessible gratuitement.
Chiens de traîneaux.

Altitude : 1420/1680 mètres
Infos station : Tél : 33 (0)4 66 46 92 72.
Office de Tourisme de Villefort : 33 (0)4 66 46 87 30
Office de tourisme Génolhac : 33(0)4 66 61 18 32
www.lemasdelabarque.com

lemasdelabarque@orange.fr