PORTE–PUYMORENS

La station plein Sud qui ne perd pas le Nord

Créée en 1936, Porté-Puymorens est une des toutes premières stations nées dans les Pyrénées-Orientales, une des plus sportives aussi.

Gardé par la tour de Cerdagne, dont il ne reste que les ruines sur un éperon rocheux, le village, centre de la station, s’étire en plein sud, au début de la vallée du Carol dont elle surveillait jadis l’entrée. Les pistes, elles, décollent à 2.500 m d’altitude, flirtant avec le pic de la Mine, celui de l’Estavol et annonçant pour certaines d’entre elles un dénivelé de 900 mètres, l’un des plus importants des Pyrénées.

Le domaine est divisé en trois grands secteurs, La Mine, domaine d'altitude panoramique, Fontfrède, articulé autour de La Coulée, l'une des plus longues pistes des Pyrénées catalanes, et Baladra, espace de freeride sur 1.900 m, mais aussi dans la forêt, à moins de s’initier au décollage avec l’école de snow­kite. Les nouvelles glisses ne sont pas oubliées avec, pour les free­stylers, un snowpark de 600 mè­tres de long et un half-pipe.

Par monts et par vaux

A la jonction de la France, de l’Espagne et de l’Andorre, Porté-Puymorens se situe à l'entrée du Parc Naturel régional des Pyrénées catalanes et les paysages qui l’entourent forêts de pins noirs, lacs d'origine glaciaire sont un pur ravissement. Au départ du tunnel de Puymorens, surmonté par la cascade de lumière, sculpture en verre polychrome, l’étroite vallée glaciaire du Carol s’étend jusqu’à Bourg-Madame. Viennent s’y nicher des villages typiques aux sombres toits d’ardoise : Ur et son église Saint-Martin, classé monument historique, Enveitg ou Latour-Carol, terminus du train Jaune. Du château du hameau de Carol qui défendait l’étroite vallée ne restent que deux tours en ruines se dressant insolites sur un piton rocheux près du torrent. Plus loin en remontant le parcours du train Jaune, le village de Saillagouse invite à d’autres plaisirs en consacrant un musée à la charcuterie cerdane.

Acrobaties blanches

Une piste de bosses, homolo­guée « Equipe de France », a ac­cueilli, en 2011, la Coupe de France de ski de bosses. Elle est mise à disposition des adeptes de cette discipline spectaculaire associant vitesse d’exécution et technique de saut, rêvant ou non de suivre les traces de Silvan l’adhésion des freeriders pour la richesse de ses nombreux couloirs qui permettent de s’initier ou de se perfectionner à la pente raide, comme la crête des Baillettes dont les pentes oscillent entre 40° et 50°. La large gamme de couloirs et de goulottes du pic des Baillettes et du site de Vignolles est également exploitée pour l’apprentissage des techniques en couloirs de neige dans un autre sport, l’escalade. C’est aussi dans la vallée de Porté-Puymorens que se tentent, avec des professionnels, l’ascension des cascades de glace, superbes coulées d’eau gelées à flanc de montagne.

Domaine : 45 km de pistes. 70 canons à neige. 21 pistes : 4 noires, 3 rouges, 7 bleues, 7 vertes. 6 boucles de ski de fond. Snowpark + half-pipe de 600 m. 1 piste bosse homologuée équipe de France. Itinéraires de randonnées raquettes. 4 télésièges, 8 téléskis, 1 télécorde “bambi”. 1 école de ski E.S.F. Ski nocturne tous les samedis jusqu’à 20 h.

Infos stations : Tél : 33 (0)4 68 04 82 41
www.porte-puymorens.net