Narbonne

Entre terre et mer

Si Narbonne a reçu le label “Ville d'art et d'histoire”, c'est en grande partie grâce à cette forte identité romaine qui la caractérise.

Elle fut en effet la première ville romaine de Gaule, avant même la conquête de Jules César. Fondée en 118 avant Jésus Christ, Narbonne était un véritable carrefour de par sa situation géographique, en bord de Méditerranée et à la croisée des chemins. Narbo Martius profitait pleinement du port construit par les Romains, ainsi que de la Via Domitia (Voie Domitienne) créée lors de sa fondation, pour relier l'Italie à l'Espagne. Cette route a d'abord été conçue pour faciliter la circulation des garnisons romaines, mais les commerçants les ont rapidement adaptées. Narbonne était alors un passage obligé. Dès la conquête des Gaules, la ville connaît donc un essor économique important. On y développe le commerce du vin, du blé, de la céramique... Devant l'Hôtel de Ville, on peut admirer un morceau pavé de la Via Domitia, telle qu'elle se présentait 100 ans avant J.-C. Cette voie arrivait au cœur de la cité par l'actuelle rue de Lattre. Elle traversait la place Bistan, ancien Forum romain, pour déboucher sur l'actuel pont des Marchands, au-dessus du canal de la Robine.

A Narbonne, on dit que les sols regorgent encore de multiples trésors antiques. Même si la plupart des monuments romains ont été détruits, certains musées et centres de fouilles perpétuent le souvenir de Narbo Martius. Pour mieux mettre en valeur ce riche patrimoine, un projet de Musée Régional de la Narbonne Antique vient d’être lancé et abritera plus de 15 000 pièces dont des sculptures, des mosaïques, des peintures murales, des éléments lapidaires, etc. La réalisation du musée, qui doit ouvrir en 2016, a été confiée au célèbre architecte anglais Norman Foster. Mais l’histoire de Narbonne, qui fut une province arabe pendant quelques décennies au VIIIe siècle, est riche aussi de son passé de centre spirituel – symbolisé par l’imposante cathédrale Saint-Just et Saint-Pasteur – et commerçant au Moyen-Age ainsi que de sa fibre occitane.

Mais non contente de célébrer son passé, Narbonne a su rester attractive en tablant sur l’art de vivre. Les halles de style Baltard sont un lieu de vie incontournable de la cité, qui est aussi une capitale au riche passé médiéval. Riche d’un patrimoine naturel multiple (massif de la Clape, massif de Fontfroide), au cœur d’un vignoble réputé où l’œnotourisme se développe notamment avec les “wine safari” proposés par l’Office de Tourisme, Narbonne sait se dédoubler l’été pour être, avec Narbonne-Plage et ses 5 km de sable fin, un lieu de villégiature privilégié.

Le seul pont habité de France !

Erigé à l’époque romaine sur le tracé de la Via Domitia, fort de sept arches, le pont Vetus, comme il s’appelait alors, n’a jamais cessé d’être au centre de l’évolution de Narbonne. Renforcé au Moyen-Age, il a été peu à peu colonisé par les marchands, qui y installent leurs échoppes comme cela se faisait alors à Paris ou en Italie. Le pont des Marchands est aujourd’hui le seul pont encore habité en France.

Office de Tourisme de Narbonne - Tél. 33 (0)4 68 65 15 60

Séjours