Eclusière à Portiragnes

Le long des 63 écluses que compte le Canal du Midi, 350 agents de Voie navigable de France se relaient sept jours sur sept pour que barques, voiliers et péniches glissent sur cette voie de légende

Dans la maisonnée de l’éclusier de Portiragnes, la radio annonce l’arrivée d’un bateau en amont. La coque blanche d’un voilier, se profile. Sylve Relot, s’avance vers les ventaux amont, un boitier électronique aux allures de Game boy à la main. Le sas est ouvert. Le voilier est solidement arrimé aux bollards.

« Bonjour ! vous venez d’où ? » « De l’océan » répond avec un grand sourire le skipper. « On va participer à une régate à Port Camargue ».

L’eau baisse dans le sas. Les ventaux aval s’ouvrent. Des dizaines de vacanciers assistent à la manoeuvre. Comme à un spectacle. Le skipper adresse un « Merci » à l’éclusière et dans un grand mouvement de bras un au-revoir aux estivants. Une quarantaine d’autres péniches franchiront l’écluse dans la journée.

« Ce métier est agréable, lâche Sylvie Relot, Je l’exerce depuis 20 ans avec toujours le même plaisir… »